5 pratiques à respecter pour un entretien parfait de votre machine à sertir.

Vous le savez certainement.

Après avoir investi dans une machine à sertir, vous souhaitez amortir son coût rapidement.
C’est normal.

Surtout, vous voulez allonger au maximum sa durée de vie.

Alors voici les bonnes pratiques pour entretenir au mieux votre machine à sertir.

Vérifier les côtes de sertissage.

L’étape de maintenance la plus importante est de s’assurer que la machine à sertir est réglée de manière à ce que vos flexibles de frein et de direction assistée passent les tests du premier coup.

Comment faire ? Tout simplement, commencez par vérifier que les côtes de sertissage soient toujours bien réglées. Si ce n’est pas le cas, vos flexibles ne passeront pas le test sous pression. Les embouts peuvent être mal sertis et risquent de se désolidariser lors de l’utilisation.

Si vous ne pouvez pas tester vos flexibles sous pression, ces derniers risquent d’endommager le système de freinage du véhicule ou de la moto de votre client. Je vous laisse imaginer le pire scénario.

Veillez donc à bien les tester avec un banc test.

En plus du risque potentiel, votre manque à gagner va être important. Ce n’est pas envisageable.

Il est donc préférable de vérifier régulièrement les côtes de pour vous assurer que vos flexibles soient correctement sertis.

C’est une règle de sécurité fondamentale.

Vérifier le réglage du potentiomètre

Nous avions évoqué l’importance de régler le potentiomètre d’une machine à sertir sur notre chaîne Youtube BrakeQuip France.

Si votre machine n’est pas correctement étalonnée, les erreurs de sertissage seront nombreuses.

Pour y remédier, rien de plus simple, il suffit de s’équiper d’un multimètre, de pinces grippes-fils et d’un tournevis de précision (fourni en général avec l’outillage de freinage.

Effectuez les réglages en tournant légèrement la vis de la résistance située à l’extérieur ou à l’intérieur de votre machine à sertir (selon le modèle) jusqu’à atteindre la valeur exigée par votre fournisseur.

 régler le potentiomètre d’une machine à sertir

Vérifier le niveau d’huile

La presse à sertir dispose d’un réservoir d’huile qu’il faut surveiller régulièrement toutes les semaines afin d’éviter la casse de la machine.

Veillez à ce que le niveau d’huile soit au niveau maximum. Si  ce n’est pas le cas, ajoutez de l’huile jusqu'au niveau préconisé (celle recommandée chez BrakeQuip a le code BQ398).

​Vérifier le graissage

Comme tout système mécanique, la machine à sertir a besoin d’être graissée au moins une fois par mois. Cela permet de préserver la fiabilité et la précision de la machine dans le temps.

Munissez-vous donc de votre pompe de graissage et de l’adapteur afin d’appliquer votre graisseur spécifique sur les mors.

C’est aussi simple que cela.

vérifier le graissage de la machine à sertir

Nettoyer la presse

En fonction de votre environnement ou de l’emplacement de votre machine dans votre atelier, cette dernière peut rapidement devenir sale. Veillez à bien essuyer tous les endroits où la saleté et autres particules se sont accumulées.

De plus, n’hésitez pas à mettre un coup de soufflette sur les jeux de mors et dans la cloche afin d’évacuer les éventuels copaux métalliques déposés par les embouts sertis.

Vous pourrez ainsi mieux détecter d’éventuels problèmes.

Conclusion :

La machine est dorénavant entre de bonnes mains ! Les règles d’entretien et de précautions d’usage ont toutes été évoquées. 

À bientôt,

Habib REKIK.