Les 7 points à contrôler avant de sertir un flexible de frein que tout fabricant devrait connaître.

Reproduire un flexible de frein est très simple.

On est d’accord.

Il suffit de couper un tuyau, insérer les embouts et sertir.

Mais avez-vous posé les bonnes questions à votre client ? Êtes-vous sûr de n’avoir rien oublié ? Je sens que le doute s’installe.

En théorie oui, mais en pratique la démarche à suivre est beaucoup plus précise. Alors procédons à une vérification étape par étape pour livrer votre client en tout sérénité.

Prenez vos outils pour le freinage et c’est parti.

1 – Choisir la bonne matière en fonction du liquide de frein

Selon le fluide utilisé (liquide de frein pour automobile, huile hydraulique ou LHM), il conviendra de choisir la matière appropriée afin d’éviter tout risque de corrosion prématurée, de fuite ou d’éclatement.

Sur la plupart des véhicules CITROEN et ROLLS-ROYCE (si vous avez la chance d’en être l’heureux propriétaire), le fluide utilisé est le LHM : Liquide Hydraulique Minéral. Ce dernier, très corrosif, n’est pas un bon allié du caoutchouc. Mieux vaut privilégier le téflon.

Pour les bases glycols (DOT 3, 4 et 5.1), le caoutchouc sera privilégié. Ces liquides à bases chimiques synthétiques sont beaucoup moins corrosifs. Il faut savoir que le caoutchouc est uniquement et exclusivement compatible avec le liquide de frein sinon il risque de gonfler…

Vous utiliserez le téflon pour le DOT 5 qui est un liquide à base de silicone.

2 – Déterminer les embouts

Vous devez identifier les bons raccords avant de vous attarder aux filetages. Il en existe 6 :

  1. Embouts spéciaux (Miscellaneous)
  2. Banjo
  3. Embouts Pouce Mâle
  4. Embouts Pouce Femelle
  5. Embouts Métrique Mâle
  6. Embouts Métrique Femelle


Il vous suffit ensuite d’identifier les bons filetages. Tout dépend comment les fixations ont été conçues sur la partie freinage du véhicule ou du deux roues. Y-a-t-il un filetage intérieur et un filetage extérieur ? Pensez donc à contrôler.

3 – Déterminer la longueur du flexible

La longueur du flexible total est à prendre au sérieux. Ce serait dommage de se tromper sur les mesures. J’imagine que vous ne souhaitez pas entrer en conflit avec votre client.

Insérez le tuyau dans l’embout avant de procéder aux mesures.

déterminer la longueur du flexible

Alors voici comment faire :

  • Pour les flexibles équipés d’un embout Banjo, il faut débuter la mesure au niveau de l’axe et non de l’extrémité.
  • Pour es flexibles équipés d’un embout classique, la mesure se fait d’une extrémité à une autre.


Juste avant le montage, il faut mesurer la profondeur de l’embout. Cela vous permettra de connaître la longueur exacte de votre tuyau en caoutchouc ou téflon.

Pour ce faire, placez l’extrémité de votre tuyau à côté du marquage de l’embout. Cela déterminera la longueur nécessaire à insérer.

Une image vaut mieux que mille mots.

éterminer la longueur du flexible

4 – Découper le tuyau et vérifier la propreté

Lorsque vous vous êtes assuré de la bonne longueur, vous pouvez couper le tuyau à l’aide d’une pince. Veillez à utiliser la pince en fonction de la matière choisie et de la norme correspondante. En effet, les tuyaux de flexible de frein pour le caoutchouc sont marqués de la norme SAE J1401. Ceux en téflon ont la norme FMVSS106.

À l’aide d’une pige, vous aller vérifier que le tuyau n’est pas bouché. Dans l’absolu, vous pouvez passer un coup de soufflette pour évacuer les résidus éventuels.

5 – Procéder au montage

Ensuite vous devez insérer les embouts. Si le flexible doit être fixé, pensez à positionner le collier de suspension avant de sertir les deux embouts. Sinon vous n’aurez plus qu’à recommencer.

Dommage… Cela revient à jeter de l’argent par la fenêtre.

collier de suspension avant de sertir les deux embouts

6 – Choisir la bonne côte de sertissage

En fonction de la matière choisie, vous allez sertir selon une côte bien précise :

  • Caoutchouc : entre Ø10,4 et Ø10,7
  • Téflon ou PTFE : Ø8,7
  • Direction assistée : Ø18


Rien de plus simple !

7 – Utiliser l’outil adéquat

Lorsque vous allez poser l’embout à sertir entre les mors de la machine, il est fortement recommandé de vous servir d’un outil métallique. Il faut simplement tenir l’ensemble sans forcer et laisser le mouvement se faire.

embout à sertir entre les mors de la machine

Bonus 

Utilisez les mors selon le type de tuyau. En effet, en fonction de la matière du flexible, le sertissage sera différent. Vous risquez d’endommager les mors et votre flexible si vous vous trompez. Alors soyez vigilent 

Conclusion :

Vous connaissez maintenant tous les points à vérifier avant de sertir un flexible de frein. Je vous conseille de lire notre article afin de découvrir le savoir-faire et les valeurs BrakeQuip.

À bientôt,

Jean-Charles.